Tag Archives: cuisine

Les bourgeons d’épicéas éclosent…

Les mois d’avril et de mai ont été maussades, froids. Tout pousse avec un peu de retard et de subites hausses de températures stimulent rapidement la végétation. ..
Ces jours, nous sommes allés cueillir des bourgeons d’épicéas.  Très tendres et d’une saveur légèrement citronnée et mentholée, ils rehaussent la saveur du veau et du porc, en farce ou dans les sauces.
Nous faisons également beaucoup de sirops, pour aromatiser des desserts ou comme préparation pour des sorbets.
Des bourgeons sont aussi simplement sautés à la poêle avec une jardinière de légumes.  Ils lui confère une agréable fraîcheur.
Traditionnellement,  les bourgeons de sapin étaient utilisés pour confectionner un sirop contre la toux.

image

image

Advertisements

Les asperges du Valais. ..

La saison des asperges va bientôt se terminer…
Pour nos préparations nous utilisons des asperges vertes produites par M. Jean-Marc Biselx à Conthey.  Nous les déclinons en mousse, en gratin, en salade, en légumes…

“C’est en 1981 que les asperges vertes sont mises au grand jour dans la région de Sierre. La culture des asperges vertes demande moins de travail et sa cueillette est plus rapide grâce à l’absence de buttes de terre qui ne lui sont pas nécessaires. L’asperge verte est plus rapidement cuite et contient 50 % d’eau en moins que la blanche…” Préférer les blanches aux vertes, une question d’affinité personnelle…
L’asperge blanche a été commercialisée en Valais, dès les années 1870 -1890. Cela correspond à l ‘ouverture de la fabrique de

image

conserves à Saxon. ” extraits du patrimoine culinaire valaisan de M Soltan Szabo.
#asparagus #restaurantclairdelune #valaiswallis #valaisterroir

Apéritif d’autrefois

Autrefois,  il n’était pas rare de voir dans nos villages, des sureaux devant chaque maison.

Au printemps, on confectionnait avec ses fleurs, un sirop rafraîchissant que l’on mariait  lors des grandes occasions, fêtes et mariages…, avec du fendant ou du johannisberg !

Cet apéritif d’autrefois est à déguster au “Clair-de-Lune”,   tout comme le sirop de fleurs de sureaux maison,  servi avec de l’eau de la Duay ou de l’eau minérale.

Apéritif fleurs de sureaux

Le chénopode bon-Henri

Le chénopode bon-henri ou épinard sauvage fleurit à nouveau en abondance dans nos prés ! 

Epinards sauvage.13

Autrefois, lorsque nos ancêtres montaient avec leurs vaches au mois de mai, au mayen, les épinards sauvages cueillis devant la porte de l’étable et  servis avec la crème fraîche des “belles Hérens” constituaient un repas de fête !

Le célèbre ethobotaniste François Couplan indique que  “le chénopode bon-henri a une longue histoire puisqu’au nolithique on l’appréciait déjà. Les montagnards en tiraient une partie de  leur subsistance …Le chénopode bon-henri est rustique, vivace et très productif. Sa valeur nutritive est remarquable en particulier sa teneur en protéines (qui sont complètes, équilibrées en acides aminés) et en vitamine C.” (F. Couplan, “Dégustez les plantes sauvages, édition Sang de la Terre, 2000)

Nous utilisons le chénopode bon-henri dans différentes préparations et surtout dans la crème de légumes sauvages. (Photo sur instagram @clairlune)

Les tussilages vont fleurir

Disney Land 2013 175

Les températures très douces de ces jours font fondre à grande vitesse la neige. Les tussilages ne vont pas tarder à apparaître !

250px-tussilago_farfara_jfg.jpg

“Ici on cuisine”

Au Tessin, il existe un label affiché à la porte de certains restaurants qui intrigue “Ici on cuisine”.  Ce label vise à mettre en valeur, les restaurants qui préparent encore artisanalement leurs plats et qui n’ont pas recours à  la “convenience” food (plats pré-préparés).

Les auditeurs de la RTS ont ce matin, dès 8h00, donné leurs avis sur cette question. Certains, se sont exprimés de façon très lucide sur l’emprise de l’industrie agro-alimentaire dans la restauration. C’est effectivement une réalité et  il est absolument nécessaire de remettre de l’éthique dans notre travail. 

Travailler au quotidien avec des produits frais, c’est tout d’abord une joie, mais aussi du temps, beaucoup de volonté et de l’argent… et face à une réalité économique toujours de plus en plus dure, certains ont recours à la convenience food, pour assurer la pérennité de leur maison…

L’argent, voilà le nerf de la guerre !

Au “Clair-de-Lune”, nous avons à coeur de travailler des produits frais…cela même si nous pourrions gagner du temps ou de l’argent…

La route va être ouverte !

Cet après-midi, les ouvriers de la communes de Conthey travaillaient à l’ouverture de la route. Cette bonne nouvelle, nous permettra de débuter notre activité saisonnière, ce dimanche, 31 mars 2013.

Nous nous réjouissons de vous accueillir !

mars 2013 017 La pelle mécanique déblayant la route principale, en ce début d’après-midi. (27 mars 2013)